L'épopée celte - 4000 avant J.C.

C'est donc parti ! L'épopée celte, ainsi que j'ai baptisé cette partie, vient de commencer. Un tour de jeu par jour...

Un jour, j'ai rassemblé autour de moi la tribu celte. Mon immortalité était alors un fait acquis parmi mon peuple. Mon autorité sur eux était également bien établie. Mon discours fut long, mais au final, j'avais convaincu la tribu de la nécessité de se sédentariser. Certains ne furent pas d'accord, mais j'avais aussi pensé à ces récalcitrants...

Voici le territoire de chasse traditionnel de la tribu celte. C'est sur la colline nue à côté du petit lac que s'était rassemblée la tribu. Ce site a semblé idéal pour fonder la première pierre de notre première ville. De l'eau douce provenant du lac, des forêts, au nord-est, une plaine regorgeant de la délicieuse plante que nous avons nommé "maïs", au sud-ouest, une autre colline où pullule ces étranges animaux que nous avons baptisés "cochons" et qui sont faciles à chasser.

Au delà, nous ne savons que peu de chose. Une petite tribu mineure existe, loin au sud-ouest. Les contacts avec eux sont rares, mais amicaux. Deux rivières existent à l'est, mais nous savons peu de choses sur elles. Certains assurent qu'il s'agit de la même rivière qui fait une boucle derrière la forêt de l'est. Qui sait ? Il y a des années, un vieux fou racontait à la veillée qu'il existait une forêt très étrange loin au nord-est, derrière la rivière. Mais personne dans le tribu ne prenait ses histoires au sérieux... Loin à l'ouest, on raconte aussi qu'il existerait un autre lac... Mais là aussi, les histoires sont un peu folles...

Voici la valeureuse tribu celte, lorsque fut décidée la sédentarisation au bord du lac. A l'arrière plan, le lac qui est au centre de la plupart des histoires et légendes de la tribu, ainsi que la plaine où pousse le maïs.

Voici la première (et seule) unité de la civilisation naissante. Constituée des éléments de la tribu qui refusaient de s'installer dans une ville, elle aura pour tâche d'explorer le monde et ses richesses et de découvrir les sites des futures cités celtes. D'ailleurs, leur toute première mission est déjà connue...

Voici la petite tribu mineure du sud-ouest. Avant même que les premières pierres de notre cité furent posées, les éclaireurs entrèrent dans leur petit village et entamèrent des négociations, avec la proposition de se joindre aux celtes. Ils ne furent guère sensibles à cette demande. Par contre, ils consentirent à nous céder un gros stock de métal qui les encombraient plus qu'autre chose: de l'OR ! 218 pièces d'or qui rejoignirent immédiatement le trésor de la tribu. :-D

Pendant ce temps, notre première cité fut fondée ! Voici Bibracte, 1000 habitants. Sa position sur une colline apportera un bonus défensif très appréciable en cas de raid barbare ! Sur la photo, vous pouvez admirer mon modeste palais personnel. :-B

Mais il est temps de réunir le conseil municipal et d'établir notre politique. La première priorité sera de faire en sorte que la population augmente. Pour cela, la plaine au maïs sera idéale, puisqu'en travaillant dessus, elle rapporte trois points de nourriture ! A ce rythme de croissance, la population devrait augmenter dans 22 tours. Le point de commerce, apporté grâce à la rivière de l'est, donnera également un petit coup de pouce à la recherche scientifique.

La production est, du coup, assez réduite. Mais on ne peut pas tout avoir. Il fut décidé d'entreprendre la création d'une armée. La ville est en effet sans défenses. D'ici 30 tours, l'armée sera opérationnelle et défendra le peuple celte contre tout barbare...

Voici le site où travaille donc la population de Bibracte, avec le petit abri où est travaillé le maïs. L'idiot de la ville émit l'idée de garder quelques graines de côté pour qu'on plante nous-même le maïs. On s'est tous moqué de lui et de son idée ridicule... LOL

Revenu à mon palais, je me suis entretenu avec mon conseiller scientifique. Les Celtes connaissent déjà la chasse et le mysticisme. Où porter nos efforts ? L'évidence serait de se concentrer sur l'agriculture et l'élevage pour exploiter au mieux maïs et cochon. Mais, mon intuition d'immortel me dicta autre chose. Il serait bien que nous ayons dès le début le bénéfice d'une religion. Avec 10 civilisations concurrentes, ce serait un avantage non négligeable. Je donne l'instruction à mon conseiller de rechercher la méditation, dans le but d'inventer le bouddhisme et de faire de Bibracte une ville sainte.

Voilà. Le tour s'achève. La fondation de la ville, ainsi que le mouvement des éclaireurs a fait apparaître de nouveaux territoires. Au nord-est, des travailleurs cueillant le maïs ont aperçu une colline entourée de l'étrange forêt des histoires du vieux fou... Etrange...

Au sud-ouest, les éclaireurs ont découvert une curieuse plante qui produit de tous petits fruits en grappe, ainsi qu'une région étrange ou rien ne pousse. Nous décidâmes de nommer cette région "désert". Les indices d'un lac au-delà de ce désert se multiplient, mais il serait d'une taille gigantesque...

Non, vraiment, ce qui attend nos braves éclaireurs est sans aucun doute au-delà de toute imagination !

Commentaires

1. Le dimanche 22 novembre 2009, 11:20 par amx30

longue vie a ta tribu !!! et bon courage travail de longue haleine. le jeu se rapproche d'un wolrd of warcraft ou plutot d'un medieval total war ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

:-) ;-) :-D LOL :-O :-B :-] :-P :-| :-( ;-( :-C X-( 8-) :-/ 8-O B-o :B) 8-|

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://aliciane.digenvez.net/index.php/trackback/92

Fil des commentaires de ce billet