Mot-clé - Blogoliste

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 19 octobre 2016

De retour d'Essen

Voici une petite vidéo où je fais le bilan de ce voyage, avec le déballage de ce que j'en ai ramené. :-)

mardi 11 octobre 2016

En route pour Essen !

Demain, c'est pour moi le départ pour le Spiel d'Essen. Une petite aventure ludique qui s'annonce sympa. Mais je vois certains froncer les sourcils derrière leur écran. Procédons dans l'ordre.

Qu'est-ce que le Spiel ?

Le Spiel est un salon international dédié aux jeux de société qui a lieu dans la ville d'Essen, au cœur de la vallée de la Ruhr, en Allemagne. L'ensemble des éditeurs de jeux de société de la planète s'y rassemblent pour présenter leurs nouveautés et y font des affaires, entre eux et avec les très nombreux visiteurs. Existant depuis 1983, ce salon est devenu une sorte de mythe, de Mecque pour tous les passionnés de jeux de société.

Et pourquoi y vais-je ?

C'est tout simple : Lysimachus, mon camarade wargamer de Quimper, a décidé de s'y rendre cette année. Et il m'a proposé de l'accompagner. N'ayant rien de prévu cette semaine là, j'ai accepté son invitation. Principalement par curiosité je dois dire.

Je ne m'attends pas à acheter énormément de choses sur place. Il faut dire que les produits qui seront proposés ne seront pas forcément en français. Et ceux qui le seront ne seront pas forcément moins chers que dans nos boutiques en ligne préférées. Je regarderai surtout les choses qui ne se retrouveront pas dans les boutiques sus-citées.

Seule exception: j'ai précommandé l'extension de 7 Wonders Duel. Et je compte profiter de l'occasion pour acheter les goodies 7 Wonders qui me manquent encore.

Il y aura certainement des stocks de jeux bradés, mais ces derniers sont généralement en allemand. Il faudra voir au cas par cas.

J'y vais donc surtout pour découvrir des jeux, rencontrer des joueurs et des auteurs, goûter et profiter d'une ambiance particulière.

Et du côté des wargames ?

Disons-le tout net: aucun éditeur de wargame ne sera présent sur place. Pas même GMT. Mais certains distributeurs européens présenteront des wargames. Ainsi des jeux de Clash of Arms et de Against the Odds font partie de la liste officielle des nouveautés du Spiel. Et UGG, la fameuse boutique (et éditeur) allemande y aura un gros stand. Reste à voir les prix qui y seront pratiqués.

Peut-être qu'il y aura des wargames d'occasion. Pas forcément bon marchés, mais si je tombe sur un titre que je recherche à un prix correct, ça peut le faire. On verra.

Je vous en fait profiter ?

Je vais essayer de documenter au maximum ce voyage de cinq jours avec moult photos et vidéos. Normalement, mon logement sur place sera équipé d'une connexion wifi, ce qui me permettra le soir de balancer en bloc les photos sur mon compte Flickr et les vidéos sur mon compte YouTube. Pendant l'évènement, ça dépendra des accès internet au Messe (le parc des expositions). Je n'ai pas vu la mention de hotspots et vu le monde, la 4G risque d'être embouteillée. Mais j'essayerai de poster quelques messages sur Facebook.

Si je ne rentre pas trop tard le soir, je pourrai même tenter de faire des vidéos en direct sur Facebook. Mais je ne promets rien.

Conclusion

Voilà ce que je pouvais dire en cette veille de départ. Guettez votre Facebook, ou guettez mes comptes Flickr, YouTube et BGG si vous n'êtes pas Facebook. ;-)

mercredi 28 septembre 2016

Depuis onze mois...

Pardon ? Onze mois ? Ça fait onze mois que je n'ai rien publié sur ce blog ? Pas possible, je me rappelle très bien du dernier épisode de l'épopée des Aztèques... Ça ne fait pas si longtemps...

<Vérifie frénétiquement la date des derniers billets>

Oh misère ! Onze mois... :-O

Bon OK... Par où commencer ? Retrouver mon boitier d'acquisition vidéo, bien sûr. Mais là tout de suite, je peux peut-être faire le point sur ce qui s'est passé ces derniers onze mois. Commençons par voir à quoi j'ai joué !

Mes parties depuis le 29 octobre 2015

J'ai enregistré un total de 280 parties sur ces onze derniers mois, soit une moyenne de 25 parties par mois. Un beau score grâce aux festivals de jeu, le FLIP de Parthenay en particulier.

Le trio de tête, c'est Perudo (parties rapides et fun), Codenames (pareil) et Roll for the Galaxy (j'y suis très mauvais, mais j'adore :-P ).

Suivent 7 Wonders Duel, Lost Valley, Blood Rage, les Châteaux de Bourgogne (un grand classique), Scotland Yard (encore plus classique), Skull et Star Realms. Puis encore une tripotée de bons jeux. Cliquez sur ce lien pour voir l'intégralité de la liste.

En matière de wargames, la liste n'est si vide que ça: en plus de plein de tests des créations de mon camarade Florent Coupeau (Avec infini regret II et des scénarios pour À la charge), il y a A Few Acres of Snow, Eagles: Waterloo, Mémoire 44, 1775: Rebellion, Dixie: Bull Run, Franco-Prussian War 40, Nieuport 1600 et Warfighter.

En jeu vidéo, je ne parlerai pas de Pokémon Go mais en ce moment je suis plutôt sur Xbox 360 avec XCOM: Enemy Unknown. Plutôt sympa pour de la console. :-)

Mes acquisitions depuis le 29 octobre 2015

Qu'ai-je acquis depuis le Battles Magazine évoqué dans le dernier billet ? J'ai été plutôt raisonnable. C'est surtout du wargame : en dehors des cinq derniers Væ Victis il y a: The U.S. Civil War, Ukraine '43 (les deux du grand Mark Simonitch), Avec infini regret II (merci pour le cadeau Florent ! :-D ), The Legend Begins (un jeu mythique de 1994 de Mark Simonitch, neuf, trouvé chez Hexasim !) et deux jeux bradés chez Ludibay: Case Yellow 1940 et Red Parachutes (à ce prix là c'est toujours sympa).

Côté jeux de société c'est plutôt maigre avec seulement la dernière extension de Peloponnes qui me manquait : Hellas, qui rajoute une phase D au jeu.

MAIS...

Sachez que je pars dans deux semaines pour le salon du jeu de société d'Essen, en Allemagne. Le score des acquisitions de l'année 2016 peut encore évoluer. N'en parlez pas à mon banquier... ;-)

Conclusion

Bon, je sais où j'ai mis mon boitier d'acquisition vidéo, je me rappelle comment faire un billet sur ce blog, il va se passer des trucs sympa ici je pense.

Et on me dit que le dernier Væ Victis est sorti, ainsi que le dernier Battles Magazine. Bien... ;-)

jeudi 29 octobre 2015

Battles is Back Again !

Après 23 mois d'absence, voici le nouveau Battles Magazine ! Sitôt l'enveloppe entre mes mains, je me suis dépêché de tourner cette courte vidéo. Toutes mes excuses pour la qualité moyenne de l'image... ;-)

samedi 3 octobre 2015

Correction d'erreurs

Le wargame est soumis aux erreurs. Une simulation, même sous la forme de papier et de carton, est incroyablement complexe, et les erreurs, les oublis, sont inhérents à la publication d'un wargame. Parfois une boîte est publiée sans la moindre erreur à corriger. Parfois une autre boîte est injouable, tellement les erreurs, les bugs, les oublis sont nombreux... L'éditeur de wargame, dans l'immense majorité des cas, est déterminé à corriger ces erreurs. La plupart du temps, une simple feuille listant ces corrections (la sainte feuille d'errata ;-) ) suffit à apaiser le joueur. D'ailleurs, il arrive souvent que cette feuille d'errata soit déjà dans la boîte quand le joueur acquiert son jeu.

Quand l'erreur touche les règles ou les aides de jeu, ça va encore. Il suffit de quelques notes manuscrites pour résoudre le problème. La plupart du temps... Quand ça touche la carte, c'est plus délicat. Parfois une simple correction au stylo suffit, parfois c'est plus chaud.

Mais quand il s'agit d'erreurs sur les pions, c'est généralement le drame. D'abord parce qu'un pion de wargame, c'est petit. Et corriger un chiffre, un symbole, une identité sur un truc aussi petit c'est super chaud ! Et le résultat est systématiquement moche. Et le wargamer n'aime pas quand c'est moche... Donc il réclame à l'éditeur des pions corrigés !

La plupart des éditeurs s'arrangent pour fournir ces pions corrigés. Le maître en la matière était l'éditeur The Gamers qui, à l'époque où il était encore un éditeur à part entière, chaque année, à Noël, envoyait gratuitement à ses clients une petite planche de pions contenant pions corrigés et pions pour variantes pour tous leurs jeux. C'était le bon temps... :-P

Et la série Europa ?

La série Europa n'échappe pas à ces erreurs. Et c'est même assez courant pour cette série, il faut bien le dire... :-/

Malheureusement, les éditeurs successifs de la série Europa n'ont jamais fait l'effort de proposer des pions corrigés. Pourtant, les erreurs sur les pions n'ont jamais manqués ! Il y eu une seule exception en 1995. Pour une raison qui m'échappe un peu, GR/D publia une planche de marqueurs à l'utilité plus que douteuse (des marqueurs de corps pour les seules armées allemandes et italiennes :-] ) et glissa dans cette planche des pions corrigés pour la première version des pions de Second Front. Il est d'ailleurs rigolo de constater qu'un des pions corrigé était buggé... :-)

Bref, pas de salut dans ce cas précis, hormis de refaire les pions moi-même. Comme pour les pions danois de Narvik, je me suis amusé à répertorier les pions erronés de la série, et je me les suis imprimés, collés et découpés !

Pions_Errata.jpg

Je me suis limité aux seuls jeux publiés par GR/D entre 1990 et 2001. Dans le détail :

  • Balkan Front : j'ai laissé complètement de côté la première édition des pions, et j'ai corrigé 11 pions du "Refit Kit"".
  • First to Fight : j'ai également laissé de côté la catastrophique première édition des pions (si vous l'avez, brûlez-la !) pour corriger 10 pions du "Refit Kit".
  • A Winter War : une seule édition des pions existe pour ce jeu, mais elle est correcte. Seuls 2 pions sont à corriger.
  • Second Front : je suis malheureusement coincé avec la première édition des pions (le "Refit Kit" de Second Front existe, mais je n'ai jamais eu l'occasion de mettre la main dessus). Malgré les pions corrigés de 1995, il y a encore 11 pions erronés à remplacer.
  • For Whom the Bell Tolls : avec ce jeu, les pions de la série sont désormais d'excellente qualité (GR/D avait adopté le même fabriquant de pions que GMT). Hélas, le nombre d'erreurs explose : pas moins de 23 pions à remplacer. Voir même beaucoup plus, car GR/D avait adopté une combinaison de couleur illisible pour les déclinaisons des Nationalistes espagnols : blanc sur jaune ! Du coup, pour bien faire, c'est 55 pions qu'il faudrait refaire avec de nouvelles couleurs... Mais ça, c'est un autre projet !
  • Storm over Scandinavia : là, ça va. Seuls 2 pions à corriger.

À noter que le jeu War in the Desert ne comprend aucune erreur sur ses pions ! Un fait qui aurait pu être admirable, si le reste du jeu n'avait pas été bourré d'erreurs... :-B

Conclusion

C'est maintenant avec une grande satisfaction que je peux jouer admirer mes boîtes sur mon étagère, car je sais que les erreurs ont été corrigées !

Enfin... Les erreurs sur les pions seulement. Car il reste les cartes à corriger. Mais ceci est une autre histoire !




Note : Je vous fournis en pièce jointe un fichier tiff de tous ces pions, au cas où vous voudriez corriger vos exemplaires de la série. ;-)

lundi 13 juillet 2015

Væ Victis 122 : le survivant

Væ Victis a failli disparaître il y a quelques mois. Histoire & Collection, son éditeur, a fait faillite est entré en clause procédure de sauvegarde (il y a effectivement une nuance) en décembre 2014. Le titre a cependant échappé à la fermeture définitive en changeant d'éditeur. Ou plus exactement, l'équipe rédactionnelle a monté une nouvelle structure, Cérigo Éditions, qui publie désormais Væ Victis.

Si le numéro 121 a été un numéro de transition entre les deux éditeurs (publié avec deux mois de retard), ce numéro 122 est le premier publié entièrement par Cérigo. Et il est à l'heure.

VV122.JPG

J'avoue avoir été très heureux de l'apercevoir dans les rayons de mon marchand de journaux habituel... :-)

Au programme de ce numéro : la bataille de Jemmapes en 1792, opposant l'armée républicaine de Dumouriez à l'armée autrichienne du Duc de Saxe-Teschen, sur la plaine belge du côté de Mons. Il s'agit du premier opus d'une série consacrée aux batailles de la Révolution Française. Idée bienvenue, puisque ces batailles sont assez peu connues et traitées en wargame (à l'exception de celles impliquant Napoléon Bonaparte, bien évidemment... :-P )

Je souhaite en tout cas une très longue vie à Cérigo Éditions !

jeudi 26 mars 2015

Wargame ou puzzle ?

La série Europa est une de mes séries de wargame préférées. Désormais morte et quasiment enterrée, cette série propose de simuler la Seconde Guerre Mondiale au niveau de la division sur une gigantesque carte de l'Europe. Ma collection comprenait la dernière génération de tous les modules, à l'exception de The Fall of France, le module consacré à la Bataille de France de mai-juin 1940. Ce module étant l'un des plus anciens (publié en 1981), son prix sur eBay atteint des sommets...

Hors, il y a quelques semaines, est apparu sur eBay un lot pas très cher comprenant le fameux The Fall of France. Ce lot comprenait trois boîtes de jeu (The Fall of France, Their Finest Hour et Torch), l'une contenant plein de cartes, l'autre plein de documents (règles et aides de jeu) et la dernière contenant... plus de 3 000 pions en vrac... 8-O

Aucune certitude sur le contenu exact du lot, et surtout sur le fait qu'il y ai là-dedans un The Fall of France complet...

Lot_Europa.JPG

Mais pour une soixantaine d'euros, pourquoi pas ?

J'ai donc reçu le lot et je me suis aussitôt mis au travail.

Lire la suite...

jeudi 19 mars 2015

Une guerre de quatre heures

Voici le résultat du bricolage : le déploiement de l'armée danoise au 9 avril 1940.

Deploiement_4-Hour_War.JPG

Historiquement, le Danemark a été pris par surprise, malgré les avertissements de son ambassade à Berlin. Dans The 4 Hour War, le joueur allié a une petite chance de pouvoir commencer la mobilisation du Danemark avant que le joueur allemand commence la partie. Et l'invasion de la Norvège peut alors se révéler plus compliquée que prévu...

mardi 17 mars 2015

Bricolage du dimanche

Ce week-end, je me suis penché sur un petit projet qui trainait dans mon esprit depuis un certain temps. En 1998, GR/D publiait Storm over Scandinavia, le dernier jeu de la série Europa en date (et non, le Wavell's War de 2005 ne compte pas, ce n'était pas un jeu complet. :-P ) À l'intérieur de cette boîte, le module Narvik (la nouvelle édition du Narvik de GDW) devait bénéficier d'une extension très intéressante.

Baptisée The 4-Hour War, cette extension ajoutait l'invasion du Danemark au jeu qui, à l'origine, ne se concentrait que sur la seule invasion de la Norvège en avril 1940. Mais, pour d'obscures raisons, cette extension fut retirée de la boite à la dernière minute (bien que toujours mentionnée au verso de la boite et sur les publicités de l'époque :-] ).

Le numéro 65 de Europa Magazine publia cette extension, mais les pions danois devaient être créés à partir d'un petit feuillet jaune fourni dans la magazine. Une solution loin d'être idéale... Et qui oubliait les versos, ainsi que les 14 pions allemands supplémentaires...

Système D !

17 ans plus tard... Je me suis amusé à recréer ces 94 pions (recto et verso) avec Inkscape, un petit logiciel de dessin vectoriel. Puis j'ai imprimé le résultat sur du papier photo, et puis j'ai collé tout ça sur du carton...

Pions_4-Hour_War.JPG

Je suis plutôt content du résultat, même si je me demande si je n'aurais pas dû utiliser un papier photo plus haut de gamme. La reconstitution des pions est très bonne (mais il faut dire que la série Europa n'utilise pas non plus des graphismes de ouf). La couleur des pions danois ne pose pas de problème avec ce jaune pétant, mais la couleur des pions allemands est plus approximative. Mais ça reste pas mal à mon goût.

Prochain projet bricolage : recréer tous les pions erronés de la série qu'aucun des quatre éditeurs successifs de la série n'a jamais pris la peine de corriger.

Mais cela est une autre histoire...

vendredi 5 décembre 2014

Mon petit noël "wargames" 2014

Comme on est jamais mieux servi que par soi même, je me suis fait mon petit Noël spécial wargames. Rien de bien extraordinaire, mais il y aura de quoi s'occuper dans les semaines à venir !

Noel_Wargames_2014.JPG

On commence par la version 2.8 des règles de Napoleon against Europe, ce « card-driven game » stratégique napoléonien publié par Hexasim l'année dernière. J'avais fait le scénario d'introduction avec mon camarade Lysimachus et on avait beaucoup aimé. Je ne sais pas si j'aurai un jour l'occasion de me plonger dans ce jeu, mais au cas où, cette mise à jour des règles et tables vaut le coup (et le coût).

J'avais raté le Væ Victis n°118, voici la faute réparée ! De sang et de tourbe, créé par mes camarades Lysimachus et Trimontium, est particulièrement exotique, puisqu'il retrace la conquête de l'Estonie par les chevaliers porte-glaive au XIIIème siècle. Adjoint au jeu, il y a également un scénario pour le système À la charge que j'avais aidé à tester cette année avec Lysimachus.

Star Borders : Aliens est le second volume d'une série de six. Cette série doit constituer, une fois terminée, un grand wargame de science fiction « 4X » à l'instar du Space Empires de GMT. Mais pour l'instant, avec le premier volume Star Borders : Humanity, on a juste un wargame simple (mais pas simpliste !) à base de scénarios, inspiré par l'ancien Dark Nebula de GDW. Je devrais même pouvoir le sortir à Ludotox, en attendant le troisième volume qui devrait apporter, entre autres choses, les parties multi-joueurs...

Et enfin, Reluctant Enemies, le dernier opus de la série OCS. Une seule carte, une seule planche de pion... Serait-ce là un OCS... jouable ? 8-O Blague à part, c'est là un titre au sujet exotique, mais en même temps très intéressant pour nous Français, puisque il s'agit de rejouer la conquête du Levant Vichiste par les Alliés en juin/juillet 1941. Si cela peut intéresser un débutant motivé de mon association, ça peut le faire !

Voilà pour ce petit Noël 2014. ;-)

- page 1 de 2