Mot-clé - Bricolage

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 3 octobre 2015

Correction d'erreurs

Le wargame est soumis aux erreurs. Une simulation, même sous la forme de papier et de carton, est incroyablement complexe, et les erreurs, les oublis, sont inhérents à la publication d'un wargame. Parfois une boîte est publiée sans la moindre erreur à corriger. Parfois une autre boîte est injouable, tellement les erreurs, les bugs, les oublis sont nombreux... L'éditeur de wargame, dans l'immense majorité des cas, est déterminé à corriger ces erreurs. La plupart du temps, une simple feuille listant ces corrections (la sainte feuille d'errata ;-) ) suffit à apaiser le joueur. D'ailleurs, il arrive souvent que cette feuille d'errata soit déjà dans la boîte quand le joueur acquiert son jeu.

Quand l'erreur touche les règles ou les aides de jeu, ça va encore. Il suffit de quelques notes manuscrites pour résoudre le problème. La plupart du temps... Quand ça touche la carte, c'est plus délicat. Parfois une simple correction au stylo suffit, parfois c'est plus chaud.

Mais quand il s'agit d'erreurs sur les pions, c'est généralement le drame. D'abord parce qu'un pion de wargame, c'est petit. Et corriger un chiffre, un symbole, une identité sur un truc aussi petit c'est super chaud ! Et le résultat est systématiquement moche. Et le wargamer n'aime pas quand c'est moche... Donc il réclame à l'éditeur des pions corrigés !

La plupart des éditeurs s'arrangent pour fournir ces pions corrigés. Le maître en la matière était l'éditeur The Gamers qui, à l'époque où il était encore un éditeur à part entière, chaque année, à Noël, envoyait gratuitement à ses clients une petite planche de pions contenant pions corrigés et pions pour variantes pour tous leurs jeux. C'était le bon temps... :-P

Et la série Europa ?

La série Europa n'échappe pas à ces erreurs. Et c'est même assez courant pour cette série, il faut bien le dire... :-/

Malheureusement, les éditeurs successifs de la série Europa n'ont jamais fait l'effort de proposer des pions corrigés. Pourtant, les erreurs sur les pions n'ont jamais manqués ! Il y eu une seule exception en 1995. Pour une raison qui m'échappe un peu, GR/D publia une planche de marqueurs à l'utilité plus que douteuse (des marqueurs de corps pour les seules armées allemandes et italiennes :-] ) et glissa dans cette planche des pions corrigés pour la première version des pions de Second Front. Il est d'ailleurs rigolo de constater qu'un des pions corrigé était buggé... :-)

Bref, pas de salut dans ce cas précis, hormis de refaire les pions moi-même. Comme pour les pions danois de Narvik, je me suis amusé à répertorier les pions erronés de la série, et je me les suis imprimés, collés et découpés !

Pions_Errata.jpg

Je me suis limité aux seuls jeux publiés par GR/D entre 1990 et 2001. Dans le détail :

  • Balkan Front : j'ai laissé complètement de côté la première édition des pions, et j'ai corrigé 11 pions du "Refit Kit"".
  • First to Fight : j'ai également laissé de côté la catastrophique première édition des pions (si vous l'avez, brûlez-la !) pour corriger 10 pions du "Refit Kit".
  • A Winter War : une seule édition des pions existe pour ce jeu, mais elle est correcte. Seuls 2 pions sont à corriger.
  • Second Front : je suis malheureusement coincé avec la première édition des pions (le "Refit Kit" de Second Front existe, mais je n'ai jamais eu l'occasion de mettre la main dessus). Malgré les pions corrigés de 1995, il y a encore 11 pions erronés à remplacer.
  • For Whom the Bell Tolls : avec ce jeu, les pions de la série sont désormais d'excellente qualité (GR/D avait adopté le même fabriquant de pions que GMT). Hélas, le nombre d'erreurs explose : pas moins de 23 pions à remplacer. Voir même beaucoup plus, car GR/D avait adopté une combinaison de couleur illisible pour les déclinaisons des Nationalistes espagnols : blanc sur jaune ! Du coup, pour bien faire, c'est 55 pions qu'il faudrait refaire avec de nouvelles couleurs... Mais ça, c'est un autre projet !
  • Storm over Scandinavia : là, ça va. Seuls 2 pions à corriger.

À noter que le jeu War in the Desert ne comprend aucune erreur sur ses pions ! Un fait qui aurait pu être admirable, si le reste du jeu n'avait pas été bourré d'erreurs... :-B

Conclusion

C'est maintenant avec une grande satisfaction que je peux jouer admirer mes boîtes sur mon étagère, car je sais que les erreurs ont été corrigées !

Enfin... Les erreurs sur les pions seulement. Car il reste les cartes à corriger. Mais ceci est une autre histoire !




Note : Je vous fournis en pièce jointe un fichier tiff de tous ces pions, au cas où vous voudriez corriger vos exemplaires de la série. ;-)

jeudi 19 mars 2015

Une guerre de quatre heures

Voici le résultat du bricolage : le déploiement de l'armée danoise au 9 avril 1940.

Deploiement_4-Hour_War.JPG

Historiquement, le Danemark a été pris par surprise, malgré les avertissements de son ambassade à Berlin. Dans The 4 Hour War, le joueur allié a une petite chance de pouvoir commencer la mobilisation du Danemark avant que le joueur allemand commence la partie. Et l'invasion de la Norvège peut alors se révéler plus compliquée que prévu...

mardi 17 mars 2015

Bricolage du dimanche

Ce week-end, je me suis penché sur un petit projet qui trainait dans mon esprit depuis un certain temps. En 1998, GR/D publiait Storm over Scandinavia, le dernier jeu de la série Europa en date (et non, le Wavell's War de 2005 ne compte pas, ce n'était pas un jeu complet. :-P ) À l'intérieur de cette boîte, le module Narvik (la nouvelle édition du Narvik de GDW) devait bénéficier d'une extension très intéressante.

Baptisée The 4-Hour War, cette extension ajoutait l'invasion du Danemark au jeu qui, à l'origine, ne se concentrait que sur la seule invasion de la Norvège en avril 1940. Mais, pour d'obscures raisons, cette extension fut retirée de la boite à la dernière minute (bien que toujours mentionnée au verso de la boite et sur les publicités de l'époque :-] ).

Le numéro 65 de Europa Magazine publia cette extension, mais les pions danois devaient être créés à partir d'un petit feuillet jaune fourni dans la magazine. Une solution loin d'être idéale... Et qui oubliait les versos, ainsi que les 14 pions allemands supplémentaires...

Système D !

17 ans plus tard... Je me suis amusé à recréer ces 94 pions (recto et verso) avec Inkscape, un petit logiciel de dessin vectoriel. Puis j'ai imprimé le résultat sur du papier photo, et puis j'ai collé tout ça sur du carton...

Pions_4-Hour_War.JPG

Je suis plutôt content du résultat, même si je me demande si je n'aurais pas dû utiliser un papier photo plus haut de gamme. La reconstitution des pions est très bonne (mais il faut dire que la série Europa n'utilise pas non plus des graphismes de ouf). La couleur des pions danois ne pose pas de problème avec ce jaune pétant, mais la couleur des pions allemands est plus approximative. Mais ça reste pas mal à mon goût.

Prochain projet bricolage : recréer tous les pions erronés de la série qu'aucun des quatre éditeurs successifs de la série n'a jamais pris la peine de corriger.

Mais cela est une autre histoire...