Revue de détail des arrivées de l'été

Comme cet été je bénéficie de rentrées d'argent relativement confortables, je me suis laissé aller à une série d'achats, plus ou moins compulsifs. Je me demande d'ailleurs comment je vais trouver le temps de... Enfin bref.... :-]

Je vous propose, chers lecteurs, de vous livrer mes commentaires et remarques à chaud sur mes dernières acquisitions. Un billet assez peu intéressant, donc, mais bon... Le prochain sera consacré au compte-rendu de mes parties de l'été. ;-)



Là, c'est directement de la faute à Antoine, si je me suis payé Carthage. Ce monsieur a lancé, il y a deux mois, un sujet intéressant sur Strategikon à propos des jeux de Richard Berg. Ma réponse à ce sujet a été de faire un top 5 à partir des votes du site BoardGameGeek. Et j'ai remarqué qu'à la cinquième place de ce top, il y avait un jeu nommé Carthage qui ne me disait rien du tout, contrairement aux autres. Je me suis donc renseigné et ça a fait tilt: un système opérationnel antique ! Et qui a la prétention de devenir l'équivalent d'Europa pour l'Antiquité ! Et le pire c'est que mon revendeur français en ligne habituel faisait à ce moment précis une promotion sur Carthage... :-]

Bref, je l'ai reçu, et ma première impression est plutôt bonne. Le matériel GMT classique, rien à redire. Le survol des règles m'a plutôt convaincu au final, même si j'ai été un peu surpris par la manière dont le système marche. La partie des règles réglant le fonctionnement "politique" des deux camps m'a paru très complet et très intriguant... Surtout pour la république romaine.

Une série qui semble bien rouler, mais qui n'est pas très fournie en jeux, puisque à part Carthage, il n'y a qu'un seul autre jeu: Rise of the Roman Republic. Et Richard Berg ne semble pas être pressé de sortir la suite.

Au final, une bonne acquisition et que j'espère mettre sur la table cet hiver en solo.



Là, je n'ai fait que recevoir mon abonnement régulier. Pas de folie consumériste ici au moins. :-)

Storm over Tazu... Terzu... Torzu... machin-chose, a eu la chance d'être joué en face à face avec mon camarade Geronimo cet été. J'en parlerai donc en détail dans un prochain billet. En résumé, un bon système, de beaux graphismes, une situation intéressante (une répétition grandeur nature de la bataille de Stalingrad, avec les Chinois dans le rôle des Soviétiques et les Japonais dans le rôle des Allemands) mais des conditions de victoire très difficiles pour le joueur Japonais...



Le premier jeu Vae Victis avec des vrais pions ! :-) Je ne pouvais pas passer à côté. Le résultat est plutôt positif, avec un conditionnement en chemise cartonnée bien pensée, un livret de règles clair et des pions bien imprimés (du premier coup ! :-] )... Comme cela a déjà été dit abondamment sur les forums, le choix de certaines couleurs sur la carte et les pions n'a pas été très heureux. Et les règles n'ont sans doute pas été relues comme il aurait fallu. Mais pour un premier essai, je trouve le résultat très encourageant. Et j'attends le prochain avec confiance. :-)

A noter qu'un premier exemplaire du jeu s'est perdu entre Vae Victis et ma poste ! Je remercie l'équipe de Vae Victis pour m'en avoir envoyé un deuxième sur simple demande... Et je souhaite bon jeu au je ne sais quel malotru qui s'est mis le premier exemplaire dans la poche...



Une trouvaille sur eBay ! C'est un jeu sur lequel je lorgne depuis un certain temps déjà. Star Explorer, c'est l'histoire d'un miracle: comment diable ce jeu a-t'il pu échapper aux poursuites judiciaires ? Car nous avons là un jeu sur Star Trek (la série originale avec Kirk et Spock). Il n'y a qu'à voir l'illustration de la boite, tellement c'est flagrant. Et ça l'est encore plus en lisant les règles !

C'est un jeu de 1982. Le matériel est donc assez dépassé selon les standard actuels. Le jeu met le joueur aux commandes d'un astronef et de son équipage avec pour mission l'exploration d'un secteur de la galaxie.

La particularité de ce jeu est la possibilité de jouer en solitaire. Il y a donc de très fortes chances pour que j'en fasse une partie très prochainement. :-)



Encore un jeu en promo sur le net. GMT a vendu les derniers exemplaires en sa possession récemment. Donc si vous lorgnez sur Roads to Leningrad, il est temps de se décider, tant que les revendeurs l'ont encore en stock.

Ce jeu est un dérivé de la fameuse série EFS de GMT. A une échelle plus petite, le jeu permet de reconstituer deux batailles de l'opération Barbarossa, sur la route de Léningrad (d'où le nom du jeu). Encore une fois, le matériel est sans reproche. A noter que les pions sont au format 5/8 de pouces, c'est à dire en grand format. J'ai survolé les règles, et ça me semble pas mal. Encore un jeu pour mes longues soirées d'hiver...



Encore une curiosité. Il s'agit d'un jeu de carte (genre Magic) qui simule rien de moins que la Guerre de Sécession ! A l'origine publié par un autre éditeur en deux paquets de cartes (un Nordiste, l'autre Sudiste), GMT a tout mis dans une boite, ajoutant un plan de jeu, et un livret de règles complet (les règles d'origine sont imprimées sur des cartes des paquets).

Là aussi, j'ai survolé les règles, et ça me parait assez intriguant. Les cartes, sans être moches, ne sont pas exceptionnelles. A voir...



Depuis quelques temps, j'avais un peu interrompu ma collection de jeux The Gamers. En partie parce que MMP avait cessé la production des séries CWB et NBS... En plus la réputation des jeux de la série SCS s'était fortement dégradé depuis la reprise par MMP.

Et puis cet été, j'ai pu essayé Bastogne, un jeu SCS créé par Dean Essig himself. C'était l'exemplaire de Geronimo, et finalement, j'ai bien aimé le jeu. Je reparlerai de cette partie dans un prochain billet.

Donc, j'ai finalement commandé le jeu pour ma pomme. Mais ça ne veut pas dire que je reprend confiance dans la série non plus... ;-)



J'avais donc à peine reçu le numéro 25 d'Against the Odds, que m'arrive le numéro 26 ! La rédaction a mis les bouchées doubles pour rattraper son retard. :-)

Cette fois c'est une bataille plutôt exotique, puisqu'il s'agit de la partie navale de la guerre de 1866 entre l'Italie et l'empire Austro-Hongrois. Exotique surtout pour les technologies employées, à la charnière entre Trafalgar 1805 et Jutland 1916, entre les grands navires à voile et les cuirassés à vapeur.

Sujet à la hauteur, donc, pour un ATO prometteur. A noter aussi une faute amusante sur le nom d'un navire français optionnel: "Glorie", au lieu de "Gloire". Amusante parce qu'on dirait un gallicisme... "Glory" transformé en "Glorie". :-D



Là, il s'agit d'une précommande. Je possède déjà Downtown et j'ai précommandé Elusive Victory en pariant sur le fait que j'aimerai ce système. Le matériel de GMT est encore une fois impeccable. En plus il y a plein d'avions français. :-)

Par contre, les règles sont quand même assez touffues. Je n'aurais pas le temps de m'ennuyer cet hiver... :-]

Mais du coup, un dilemme va se poser: par où commencer ? Canal de Suez ou Nord-Vietnam ?



Là OK. J'avoue. Je n'ai pas été raisonnable du tout sur ce coup là. Mais bon, la réduction proposée par GMT était franchement une occasion en or. Je me suis décidé pour ces deux jeux et ce module sur la Guerre des Gaules.

La série GBoH ne m'attirait pas plus que ça, je l'avoue. Mais je venais de relire une BD sur la Guerre des Gaules (période qui m'attire plus que la période d'Alexandre le Grand). Et puis bon, j'étais quand même curieux de voir de plus prêt cette série mythique (je crois qu'on peut le dire).

Conclusion

Ouais, ben voilà... ma collection continue à croitre. Mon espace de stockage commence à saturer. Mais ça ne se refait pas, un collectionneur compulsif dans mon genre... :-P

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

:-) ;-) :-D LOL :-O :-B :-] :-P :-| :-( ;-( :-C X-( 8-) :-/ 8-O B-o :B) 8-|

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://aliciane.digenvez.net/index.php/trackback/90

Fil des commentaires de ce billet