Outlaws, Aliens, Whisky et Dodos !

La soirée Ludotox du 7 novembre à été faste. J'ai participé à pas moins de quatre partie ce soir là. Quatre parties de jeux relativement courts forcément. Du court mais du bon, sur des sujets variés : un safari extraordinaire, des tonneaux de whisky écossais, des colts et des sacs de dollars, et un empire galactique...

L'album photo de la soirée sur Flickr.

En route pour La Isla, Glen More, Colt Express et Race for the Galaxy !




La Isla

Une des dernières nouveauté de Stefan Feld, La Isla nous emmène sur une île mystérieuse où on peut trouver des animaux que l'on croyait disparus... Les joueurs incarnent des explorateurs qui ont pour mission de capturer un maximum d'animaux. Le principe du jeu est le suivant : au début du tour, chaque joueur pioche trois cartes. Chacune des cartes comporte trois informations : un pouvoir spécial, une ressource et un type d'animal. Le joueur va devoir répartir ces trois cartes sur trois phases, chaque phase utilisant une seule information. Grâce aux ressources récoltées et au pouvoirs spéciaux joués (trois pouvoirs maximum), le joueur va placer ou déplacer un de ses explorateurs sur le plateau de jeu de manière à encercler les animaux à capturer.

Les points de victoire s'accumulent en capturant les animaux (de deux à quatre points, selon la position sur le plateau), et en jouant la troisième carte (pour l'information « type d'animal ») qui rapporte autant de points que le nombre d'animaux déjà capturés correspondant au type de la carte. De plus cette troisième carte fait monter une jauge qui indiquera en fin de partie la valeur en points de victoire de chaque animal. La partie se termine quand, sur cette jauge, la valeur totale des six types d'animaux atteint 11 points.

Mon avis

Petit jeu sympathique... Une fois le système de jeu bien intégré, ça roule tout seul. Selon les cartes piochées on monte son petit moteur, et c'est la course pour capturer les animaux. La variété de jeu semble assurée. Le plateau de jeu est modulaire et change à chaque fois, les pouvoirs des cartes sont bien variés.

Le facteur chance est important, mais c'est là qu'est l'intérêt du jeu: tenter de tirer le maximum des cartes pourries qu'on a pioché !

Pour cette première partie, je mettrait un 6,5/10. Bien, mais il faut voir ce que cela donne sur la durée.


Glen More

Deuxième partie de ce jeu de 2010, conçu par Matthias Cramer. Un petit jeu de « civilisation » où les joueurs vont devoir faire prospérer le domaine d'un clan écossais. Le jeu se déroule autour d'une piste circulaire. sur cette piste sont placées les tuiles qui vont permettre d'étendre le domaine : champs, villages, châteaux, etc. Les pions des joueurs sont placés à la queue des tuiles. C'est le joueur placé en dernière position qui joue : il prend son pion et le place sur la tuile qu'il souhaite prendre. Le « serpent » de tuile avance alors d'une case. Le truc étant que seul le joueur placé en dernier joue, il faut faire attention à l'endroit où on va prendre la tuile...

Sur la photo, le joueur blanc vient de prendre une tuile. La tuile située juste derrière le joueur rouge sera défaussé, puisque personne ne l'a pris. Deux nouvelles tuiles vont prendre place en tête du « serpent ». C'est au rouge de jouer...

Une fois la tuile acquise (parfois en payant des ressources), il faut la placer dans son domaine en respectant quelques règles (par exemple, il faut un membre du clan, un meeple noir, à proximité pour pouvoir la placer). Une fois posée, elle s'active elle-même, ainsi que toutes les tuiles adjacentes. Les tuiles peuvent alors produire des ressources, transformer des ressources en points de victoire, en point de mouvement pour les membres du clan, etc.

La durée de la partie est réglée par la pioche de tuiles. Une fois les pioches épuisées, la partie s'arrête. Il y a 2 décomptes intermédiaires au tiers et au deux tiers de la partie, puis un décompte final. Ces décomptes se font sur divers critères. On regarde pour chaque critère qui est le plus en retard, et les autres joueurs marquent des points de victoire selon leur écart avec le dernier. De plus, en fin de partie on regarde qui a placé le moins de tuiles dans son domaine. Les autres ont une pénalité de trois points de victoire pour chaque tuile de plus.

Mon avis

Très bon petit jeu ! Deux parties à mon actif, et je suis conquis. Le système du jeu, le « serpent » de tuiles, est très agréable à pratiquer. Avec des choix cornéliens à faire... Quelle tuile aller chercher sur le serpent ? Doit-on avancer vite ou lentement ? Le thème écossais est sympathique. On a même droit à des tonneaux de whisky ! Dommage qu'il n'y ai pas encore de version française...

Une note de 7/10 pour ce jeu qui ressortira certainement de temps en temps.


Colt Express

Le buzz du dernier salon d'Essen ! Ce jeu familial en 3D conçu par Christophe Raimbault est arrivé à Ludotox. Et il a fait la joie de tous. Le thème est celui d'une attaque de train dans l'Ouest Sauvage. Dans la plus grande tradition du western, les joueurs incarnent des hors-la-loi qui ont décidés d'attaquer un train de l'Union Pacific. Ils ont tous eu, hélas, la même idée en même temps...

Le système de jeu est basé sur la programmation. Chaque tour est composé d'un certain nombre d'action (nombre fixé par une carte piochée au hasard). Chaque joueur dispose d'un deck de carte représentant les actions possibles (se déplacer, tirer, flanquer un coup de point, piller le wagon, etc.) Pour chaque action, il va sélectionner une des cartes de sa main (6 cartes tirées au sort) et la placer sur une pile commune à tous les joueurs. Une fois toutes les cartes jouées, on procède au dépouillement des actions, carte par carte. Avec des surprises, des coups dans le vide et des balles reçues. Ces dernières sont d'ailleurs représentées par des cartes qui s'ajoutent au deck de la victime et encombrent sa main...

Au bout de cinq manches, on compte les dollars volés et celui qui en a le plus gagne !

Mon avis

On se marre, le système est sympa et « cinématique ». Le matériel est super, avec ce train à monter et ses petits éléments de décors (cactus, etc.) C'est forcément chaotique, mais en étant attentif on peut arriver à faire des trucs de temps en temps.

Une interrogation se pose quand même sur l'équilibre des personnages. Chacun d'entre eux bénéficie d'un pouvoir spécial et il nous a semblé pendant la partie que certains pouvoirs étaient bien moins puissants que d'autres. Une autre façon de le dire serait que certains personnages sont plus difficiles à utiliser que d'autres. À voir sur la durée.

Pour cette première partie, je mettrais une note de 6,5/10.


Race_for_the_Galaxy.png

Race for the Galaxy

Et pour finir ce soir là, une petite partie de ce classique du jeu de cartes créé en 2007 par Thomas Lehmann. Les joueurs doivent construire un empire galactique en employant une action (parmi sept possibles) à chaque tour. Le truc étant que tous les joueurs accomplissent les actions jouées, mais seul le joueur ayant joué l'action bénéficie d'un effet bonus. Les joueurs doivent récupérer des ressources (représentées par les cartes) et « acheter » les cartes qu'ils désirent placer dans leur empire. La partie s'arrête quand un joueur a constitué un empire de 12 cartes.

Voici la carte de départ que j'ai reçu pour cette partie. Et je me suis lancé vers une stratégie « militaire ». Mon idée était d'utiliser l'action « exploration » permettant de piocher sept cartes et d'en garder une pour trouver et placer les mondes militaires à haute valeur en points de victoire. Et mon plan a commencé à marcher. Je me suis très rapidement constitué une véritable machine de guerre (à plus de +6) et...

Et ce fut tout. Malgré des explorations répétées, je n'ai rien eu à mettre sous la dent de ma machine de guerre. Ce n'est que lorsque la partie s'est arrêtée que j'ai enfin eu de bonnes cartes. Six points de victoire que je n'ai même pas eu le temps de poser... ;-(

Mais bon, ce n'était que ma troisième partie, j'ai le temps de m'améliorer...

Mon avis

Un très bon jeu. La courbe d'apprentissage est élevée, mais c'est un plaisir à jouer de se faire massacrer. Le thème est prenant, riche. Les actions et stratégies sont nombreuses. Bref un jeu auquel je jouerai me ferai massacrer avec plaisir ! Une note de 8/10 pour ce jeu.




Les autres jeux de la soirée

Sur les autres tables, j'ai vu Hansa Teutonica très bon et beau jeu de placement; Zombicide, qui a l'air toujours aussi fun; Andor, et ses aventuriers intrépides; Trollland que je ne connais pas et Yspahan que j'adore.

Vivement la prochaine soirée !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

:-) ;-) :-D LOL :-O :-B :-] :-P :-| :-( ;-( :-C X-( 8-) :-/ 8-O B-o :B) 8-|

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://aliciane.digenvez.net/index.php/trackback/204

Fil des commentaires de ce billet